Accueil du site > Musique > 2019 > Freedom Candlemaker - Beaming Light

Freedom Candlemaker - Beaming Light

mercredi 6 mars 2019, par Marc


Vous reprendrez encore une petite lampée de pop grecque ? Pas de panique, Lefteris Moumtzis s’exprime en anglais, le nom du projet étant même la traduction littérale du patronyme du Chypriote.

On entre tout de suite dans son univers cotonneux avec un son très doux. Mais on aura aussi de la variété puisque après l’ample début il varie et syncope. On aura droit aussi à une dose de psychédélisme. Le son étant un peu lisse et le ton fort détendu malgré le tempo jamais lymphatique, c’est un album qui pourra passer inaperçu en première écoute avant de s’accrocher définitivement à l’oreille.

S’il maîtrise la douceur cotonneuse sur Journey, ce n’est pas ce qu’on préférera ici. Ce qu’on aime surtout c’est quand ça monte parce que sans ça, cette musique serait illustrative. Quand elle se donne un peu d’air elle donne son meilleur et on a droit à une montée planante avec force violons synthétiques (Silent Song). Et si un morceau n’est pas trop limpide à la base (Playground), il peut s’en dégager par un chorus enlevé, qui doit beaucoup (comme tant d’autres) au Floyd des années ’70. Même quand on ressent une ressemblance un peu étrange avec Wire, il peut s’enflammer sur un mode psychédélique (False Hopes). Il va même jusqu’à s’adonner à un blues bien senti (Unfulfilled), le son reste enveloppant et offre un beau contrepoint à son engagement vocal.

Beaming Light est un bon album parce qu’il permet de découvrir une personnalité, un artiste qui a une vision, une cohérence et de la variété à la fois. Ça ressemble à un conseil, ça, non ?

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0