Accueil > Musique > 2021 > Josefin Runsteen - HANA Three bodies (Original Soundtrack)

Josefin Runsteen - HANA Three bodies (Original Soundtrack)

mercredi 6 octobre 2021, par Marc


Même si on n’est pas exactement un service public, un peu de gai savoir s’impose parfois. Le Butoh est une danse de performance minimaliste créée au Japon en 1959. La danseuse suédoise Frauke a donc demandé à sa compatriote Josefin Runsteen de créer une bande-son pour une performance et c’est ce qui constitue l’objet musical du jour.

La lisière entre les musiques électronique et classique est fréquentée et c’est dans ce (large) registre qu’on trouve ce HANA. De la musique de danse, donc, mais pas de dancefloor. On a d’ailleurs toujours un peu de mal à donner son avis en se cantonnant au volet purement musical d’une œuvre multidisciplinaire.

Secret Garden est donc à la lisière de l’ambient, on n’entend d’abord que le vent avant qu’une présence humaine ne se manifeste, se faisant de plus en plus importante. On entendra bien vite des voix sur Coldburn où le travail sur la réverbération et la densité est remarquable. L’album prend alors son envol, passant par les belles ambiances un peu pesantes et majestueuses à la fois de Bloom à une forme d’electro-pop (Banyan) vraiment plaisante parce qu’entêtante et subtile à la fois. Le voyage ne se fait que via nos oreilles et se suffit donc amplement à lui-même. Gageons que la chorégraphie enrichit encore l’expérience.

https://www.frauke.se/

Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

  • Annika and the Forest - Même la Nuit

    On l’avoue, un talent féminin éclectique et un peu électronique, c’est quelque chose qui nous plait. On peut penser à Bat For Lashes, Harrys Gym, Jeanne Added, Odd Beholder ou autres et on ajoutera donc la Suédoise Annika Grill et son troisième album.
    On est d’emblée mis à l’aise par un petit air de Metric dans leurs moments les plus gorgés de beats et de guitares combinées (Thinking Crazy). On apprécie qu’Empty Space soit empli de cette énergie. Mais ce n’est pas la seule pour un album qui évolue au (...)

  • Frida Hyvönen - Dream of Independance

    Ce n’est pas parce qu’une artiste nous a marqués fortement qu’elle ne peut pas échapper momentanément à notre radar. Ils faut dire que si certaines de ses productions plus récentes que son album d’il y a 9 ans ne se sont pas signalées, c’est aussi parce qu’elles étaient chantées en Suédois. Et puis la toute dernière fois qu’on l’avait aperçue, c’était aux côtés de First Aid Kit pour une soirée hommage à Leonard Cohen qui fait actuellement l’objet d’une sortie en ce moment.
    Une chanson de Frida Hyvönen, c’est (...)

  • First Aid Kit - Ruins

    Elles en ont fait du chemin, les Suédoises de First Aid Kit. Il y a un peu plus de 8 ans, on les découvrait dans une petite Rotonde en ouverture de Megafaun et Port O’Brien et maintenant elles jouent à guichets fermés après une expatriation réussie aux Etats-Unis. La recette marche donc et les sœurs Klara et Johanna Söderberg n’ont visiblement pas l’intention de la changer. Deux voix à l’unisson, des morceaux au classicisme indéniable mais parfois habités d’une fraîcheur plaisante.
    Ce quatrième album (...)

  • Anna von Hausswolff - The Miraculous

    Il y a des noms qui semblent prédestinés, faciles à retenir et qui semblent contenir leur genre. Ca fait longtemps qu’on me parle d’Anna von Hausswolff et je pensais que la Suédoise était un genre de prêtresse gothique. Il a fallu une balade sur la toujours épatante section des sessions de KEXP pour que je découvre ce qu’il en était et tout de suite apprécier cet univers fort.
    Parce qu’elle dégage assez vite une présence intense. Dans le genre, on avait déjà beaucoup aimé Chelsea Wolfe et on peut penser (...)