Accueil > Critiques > 2006

Thom Yorke : The Eraser

mercredi 23 août 2006, par Fred

un Kid A brut de décoffrage


Si vous deviez partir sur une île déserte quel objet prendriez vous ? A cette question rhétorique, on peut parier que Thom Yorke aurait répondu : "Mon Mac et un clavier maître". En effet, Thom, chanteur de Radiohead - dont on attend d’ailleurs prochainement un nouvel album - s’est attelé seul à composer cet album.

Le résultat ressemble à un Kid A au cube, à l’écoute duquel on se dit que Thom Yorke n’est certainement pas l’élément modérateur du groupe d’Oxford. Pas une arpège de guitare sur cet album, tout est electronique.

Les chansons s’appuient toutes sur une percussion syncopée, des sonorités complexes, sur des placements à première vue en contre temps, sur lesquels vient se poser la voix plaintive de Yorke.
Sur ces accompagnements électroniques downtempo, la voix (les voix) de Yorke comble l’espace et apporte du lyrisme aux morceaux. Le tout est un peu plus "brut" qu’un Kid A ou un Hail to the thief.

Commme l’a dit Yorke : "c’est inévitablement plus de beats et d’électronique mais ce sont des chansons". Et c’est effectivement le constat qu’on fait après quelques minutes, peu importe l’habillage, ce sont des chansons ! De superbes chansons que Yorke chante dans des formats plutôt classiques.

Au final, le tout se laisse écouter d’un traite et la qualité des titres est indégniable et homogènes, des chansons telles que The Eraser, The Clock, Black Swan, Harrowdown Hill et And it rained all night ressortant tout de même un peu du lot.

Thom Yorke est donc toujours aussi inspiré et nous livre un album qui nous fera attendre avec encore plus d’impatience la prochaine livraison de Radiohead. Si vous avez aimé Kid A, vous aimerez The Eraser, mais ne vous attendez pas à y trouver un autre Idiotheque ! Un album pour se faire plaisir aux oreilles. Ecoutez, c’est bon pour vous ! (F.)

    Article Ecrit par Fred

Répondre à cet article

3 Messages

  • Thom Yorke : The Eraser 8 septembre 2006 12:18, par Paulo

    plage 8 : il y a de la guitare (c’est même le single ;o) )

    repondre message

    • Thom Yorke : The Eraser 8 septembre 2006 13:07, par Fred

      Exact Paulo, bien vu !

      J’avais un petit doute sur le fait que ce soit bien joué à la guitare. Une réécoute (surtout les dernières secondes en fait) m’a convaincu que c’était bien joué à la guitare et pas au clavier avec samples de guitares (quoique on peut toujours se compliquer la vie)....

      repondre message

      • Thom Yorke : The Eraser 8 septembre 2006 13:09, par Fred

        sur Black Swan aussi d’ailleurs. Bon, c’est officiel, j’ai raconté une connerie, il y a de la guitare sur cet album ! ;-)

        repondre message

  • Ultra Sunn - US

    Suivre des artistes, découvrir de prometteurs EP et puis écouter leur premier album qui confirme tout le potentiel soupçonné, c’est vraiment un des plaisirs de cet étrange hobby. Et dans les EP qui nous avaient vraiment plu (et pas qu’à nous si on en juge par l’ampleur de leur tournée), le duo bruxellois se plaçait assez haut. Gaelle Souflet et Sam Huge nous reviennent donc US qu’ils ont écrit, (...)

  • Danube - Cities

    Plusieurs morceaux étaient disponibles et ont attisé l’attente qui n’a pas été déçue par ce premier album de Danube dont les noms de morceaux sont des capitales européennes. Oui, un peu comme dans La Casa de Papel. Ce qui n’est pas clair par contre c’est qui se cache derrière ce projet. C’est secondaire évidemment, la musique primant tout.
    Quoi de plus compliqué à définir qu’un son ? C’est un challenge (...)

  • Dark Minimal Project – Remixes

    On vous avait déjà dit tout le bien qu’on pensait du second album de Dark Minimal Project, Ghost of Modern Times. On avait décelé un cousinage certain avec Depeche Mode et c’était loin de nous déplaire. Et la ressemblance se prolonge avec ces remixes, le groupe anglais étant très friand de l’exercice. Sur la pochette, les deux protagonistes Guillaume VDR et Ange Vesper semblent avoir pris cher mais (...)

  • Tinlicker – Cold Enough For snow

    Chacun va mettre sa ligne rouge sur cet album du duo de producteurs bataves Micha Heyboer and Jordi van Achthoven. C’est forcé tant cet album oscille entre trop et beaucoup trop, délicatesse et évanescence. Mais il est aussi impossible de ne pas trouver son compte non plus. Ce continuum qui va de la pop dansante et cotonneuse à du matos pour une rave à 4 heures du matin est en tout cas assez (...)