Accueil > Critiques > 2006

Thom Yorke : The Eraser

mercredi 23 août 2006, par Fred

un Kid A brut de décoffrage


Si vous deviez partir sur une île déserte quel objet prendriez vous ? A cette question rhétorique, on peut parier que Thom Yorke aurait répondu : "Mon Mac et un clavier maître". En effet, Thom, chanteur de Radiohead - dont on attend d’ailleurs prochainement un nouvel album - s’est attelé seul à composer cet album.

Le résultat ressemble à un Kid A au cube, à l’écoute duquel on se dit que Thom Yorke n’est certainement pas l’élément modérateur du groupe d’Oxford. Pas une arpège de guitare sur cet album, tout est electronique.

Les chansons s’appuient toutes sur une percussion syncopée, des sonorités complexes, sur des placements à première vue en contre temps, sur lesquels vient se poser la voix plaintive de Yorke.
Sur ces accompagnements électroniques downtempo, la voix (les voix) de Yorke comble l’espace et apporte du lyrisme aux morceaux. Le tout est un peu plus "brut" qu’un Kid A ou un Hail to the thief.

Commme l’a dit Yorke : "c’est inévitablement plus de beats et d’électronique mais ce sont des chansons". Et c’est effectivement le constat qu’on fait après quelques minutes, peu importe l’habillage, ce sont des chansons ! De superbes chansons que Yorke chante dans des formats plutôt classiques.

Au final, le tout se laisse écouter d’un traite et la qualité des titres est indégniable et homogènes, des chansons telles que The Eraser, The Clock, Black Swan, Harrowdown Hill et And it rained all night ressortant tout de même un peu du lot.

Thom Yorke est donc toujours aussi inspiré et nous livre un album qui nous fera attendre avec encore plus d’impatience la prochaine livraison de Radiohead. Si vous avez aimé Kid A, vous aimerez The Eraser, mais ne vous attendez pas à y trouver un autre Idiotheque ! Un album pour se faire plaisir aux oreilles. Ecoutez, c’est bon pour vous ! (F.)

    Article Ecrit par Fred

Répondre à cet article

3 Messages

  • Thom Yorke : The Eraser 8 septembre 2006 12:18, par Paulo

    plage 8 : il y a de la guitare (c’est même le single ;o) )

    repondre message

    • Thom Yorke : The Eraser 8 septembre 2006 13:07, par Fred

      Exact Paulo, bien vu !

      J’avais un petit doute sur le fait que ce soit bien joué à la guitare. Une réécoute (surtout les dernières secondes en fait) m’a convaincu que c’était bien joué à la guitare et pas au clavier avec samples de guitares (quoique on peut toujours se compliquer la vie)....

      repondre message

      • Thom Yorke : The Eraser 8 septembre 2006 13:09, par Fred

        sur Black Swan aussi d’ailleurs. Bon, c’est officiel, j’ai raconté une connerie, il y a de la guitare sur cet album ! ;-)

        repondre message

  • Fabrizio Modonese Palumbo - ELP

    Peu d’artistes se sont révélés aussi vite omniprésents que l’impeccable Fabrizio Modonese Palumbo. On a plongé dans sa collaboration avec Enrico Degani, découvert qu’on l’avait croisé chez Almagest ! puis réécoutés avec Larsen, en [collaboration avec Xiu Xiu, en tant que ( r ) ou maintenant sous son nom propre. Le tout en moins de deux ans.
    L’album dont il est question aujourd’hui est une collection de (...)

  • Muet – Electrochoc (EP)

    On avait déjà confessé un goût prononcé pour ceux qui abordent la chanson française avec des envies résolument indé. Dans ce contingent, Volin nous avait beaucoup plu et on retrouve son leader Colin Vincent avec plaisir sur ce nouveau projet. Si on retrouve la même propension à garder des textes en français sur des musiques plus aventureuses, le style a un peu changé.
    Accompagné de Maxime Rouayroux, (...)

  • you.Guru - UNtouchable

    Si on ne reçoit qu’avec parcimonie des nouvelles musicales de Pologne, force est de constater que celles qui nous parviennent sont toujours au minimum dignes d’intérêt (The Bullseyes, Izzy and the Black Trees) et on ajoute You.Guru a la liste.
    Ce que propose le trio n’est vraiment du post-rock, mais un rock instrumental enlevé, pulsé. Un genre de math-rock qui serait allé se promener ou du Holy Fuck (...)

  • Sandor - La Médaille

    Il y a belle lurette qu’on célèbre des artistes provenant de la confédération helvétique. De Bitter Moon à Ventura en passant par Gina Eté, Odd Beholder ou Fai Baba, il y a clairement de quoi faire. La liste est longue et compte maintenant un nouveau non à retenir.
    Quand on pratique un style électronique, il faut soit être fort subtil ou s’arranger pour que ça claque. C’est clairement la seconde option (...)