Accueil du site > Musique > 2019 > The Man From Managra - King Time

The Man From Managra - King Time

lundi 29 avril 2019, par Marc


Le cerveau humain est comme ça, il cherche toujours à retrouver du connu dans le nouveau. Et cette quête est encore exacerbée quand on bute sur la comparaison pourtant flagrante. On vous avait déjà dit tout le bien qu’on pensait des symphonies de poche de The Man From Managra et il semble que son nouvel album ne va pas nous voir tiédir l’enthousiasme.

Et on a tout de suite identifié le lien de parenté avec les premiers Get Well Soon qui ne peut que nous plaire (In The Light Of Things). Par ricochet, on peut aussi établir un lien avec les Pulp plus tardifs. Set Sail ou Your Wrong Adress auraient pu se retrouver sur le très sous-estimé dernier album de ce groupe maintenant culte. Une fois qu’on a établi ça, on retourne à l’album, à ses richesses et à sa déconcertante facilité à empiler les écoutes.

Fort heureusement, ce que propose le Grec Coti K (oui, c’est sur Inner Ear) n’est pas du domaine du pastiche, mais propose simplement de se glisser dans le sillage de choses qu’on aime tant (ajoutons Flotation Toy Warning ou Black Heart Procession pour faire bonne mesure) en proposant de grands morceaux de pop douce-amère (Set Sail) et orchestrée. De plus, le tout est plus (faussement) enjoué que tout ce qu’a pu produire la bande de Konstantin Gropper, n’hésitant pas à jouer avec des fleurs dans les cheveux (All resistance Is Futile).

On applaudira ici encore les chœurs féminins ou les cuivres sur In The Light of Things ou les très bonnes mélodies pour bien faire passer le tout (Here Are We Now). Encore une fois donc, l’équilibre trouvé par The Man Of Managra est exquis, entre orchestrations subtiles et grande facilité. Quand on pratique un genre qui compte autant d’artistes majeurs, il faut ce talent-là pour s’imposer.

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0